L’Autorité de la concurrence autorise le rachat du groupe Léon de Bruxelles par le groupe Bertrand (Hippopotamus, Burger King, Lipp, La Coupole…)

moules frites

Le 30 octobre 2019, le groupe Bertrand a notifié à l’Autorité de la concurrence son projet de prise de contrôle exclusif du groupe Léon de Bruxelles.


Les parties à l’opération


Le groupe Bertrand est un acteur important dans le secteur des chaînes de restauration, au travers de ses 840 établissements sous enseignes Au Bureau, Hippopotamus, Café Leffe, Burger King ou encore de grandes brasseries parisiennes, telles que la Brasserie Lipp, La Coupole ou Au Pied de Cochon.


Le groupe Léon de Bruxelles détient pour sa part une chaîne de restauration, au travers de ses 82 établissements sous enseigne Léon de Bruxelles. En 2019, le groupe s’est diversifié en ouvrant deux établissements de restauration rapide à l’anglo-saxonne sous enseigne Fish’Tro (produits de la mer) à Créteil (94) et Vélizy (78).


L’Autorité autorise le rachat sans condition


Les deux groupes exploitent des chaînes de restauration concurrentes, en particulier sur le marché de la restauration sophistiquée incluant, notamment, un service à table, qui se distingue du marché de la restauration rapide à bas prix (qui comprend les fast-foods, les self-services et la vente à emporter/livraison à domicile).


Toutefois, en raison de la présence d’un grand nombre de concurrents (Pizza Pino, Paradis du Fruit, Buffalo Grill, Indiana Café…) dans chaque zone locale où les établissements des deux groupes sont présents tous les deux, l’opération ne soulève pas de problèmes de concurrence de nature à faire obstacle à ce rachat. Les parts de marché de la nouvelle entité resteront ainsi limitées et les alternatives nombreuses pour les consommateurs.


L’Autorité a donc autorisé cette opération sans condition.

 

Contact(s)

Yannick Le Dorze
Yannick Le Dorze
Adjoint à la directrice de la communication