Distribution

L’Autorité de la concurrence autorise la fusion des groupes Oosterdam (Pimkie, Grain de Malice) et Happychic (Jules, Brice, Bizzbee)

vêtements

Les groupes Oosterdam (Pimkie, Grain de Malice) et Happychic (Jules, Brice, Bizzbee), tous deux détenus ultimement par des membres de la famille Mulliez, ont notifié à l’Autorité de la concurrence leur projet de fusionner.
 

Les parties à l'opération

Le groupe Oosterdam est principalement actif, en France, dans le prêt-à-porter féminin de moyenne gamme à travers les enseignes Pimkie et Grain de Malice, mais également dans la lingerie féminine à travers l’enseigne Rouge-Gorge.

Le groupe Happychic est actif dans le prêt-à-porter de moyenne gamme, à travers les enseignes mixtes Bizzbee et Happychic Stores, et celles pour hommes Jules et Brice.


L'opération n'est pas de nature à porter atteinte à la concurrence

L’Autorité a notamment examiné si la fusion au sein d’une même entité de plusieurs enseignes actives dans le prêt-à-porter féminin (Bizzbee, Happychic Stores, Pimkie et Grain de Malice) était de nature à restreindre la concurrence sur les marchés de la distribution au détail de vêtements de moyenne gamme et d’accessoires pour femmes, en particulier dans les zones de chalandises dans lesquelles les magasins des deux groupes sont présents.

Elle a constaté que, dans chacune de ces zones, les consommateurs continueront à bénéficier d'offres alternatives aux marques de la nouvelle entité, équivalentes en termes de prix et de positionnement commercial. Ces magasins concurrents demeurent en nombre suffisant pour éviter que la nouvelle entité ne soit incitée à augmenter le prix des articles vendus ou à dégrader la qualité des services rendus dans ses magasins.


L'Autorité a donc autorisé cette fusion sans la soumettre à des conditions particulières.

 

Contact(s)

Yannick Le Dorze
Yannick Le Dorze
Adjoint à la directrice de la communication